Certains programmes de lutte contre le VIH/sida — principalement ceux axés sur la prévention — comprennent des politiques, stratégies et modes de prestation de services qui font intervenir le transport routier ou ferroviaire, ou d’autres modes de transport. Ces activités sont menées par le secteur public, par le secteur privé ou en collaboration par les deux. On peut mentionner par exemple le corridor des pays de la GLIA (Initiative des pays des Grands Lacs dans la lutte contre le sida), financé entièrement par le secteur public, la North Star Alliance (NSA) des pays d’Afrique australe, un partenariat des secteurs public et privé, et la Fédération des associations de transport routier d’Afrique orientale et australe (FESARTA) qui veille au suivi et prévoit d’accroître l’envergure de ses « centres de bien-être », lesquels combinent dispensaires et établissement scolaires installés dans des conteneurs récupérés, répartis dans les « points chauds » le long des principaux corridors de transport.

 


Initiative des pays des Grands Lacs dans la lutte contre le sida (GLIA) (Anglais)

FESARTA - SADC : fonds mondial de lutte contre le SIDA (Anglais)