Deux associations de gestion portuaire, l’AGPAOC pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre et l’AGPAEA pour l’Afrique de l’Est et Australe ont élaboré avec le soutien du SSATP un guide sur les concessions de terminaux à conteneurs pour la région. Le guide offre des conseils pratiques et stratégiques aux décideurs politiques et aux directions des autorités portuaires, dans leurs efforts pour attirer des partenaires privés dans l’investissement et l’exploitation des terminaux. Le guide propose spécifiquement des conseils pratiques pour mieux se préparer aux processus de mise en concession, examiner les dispositions contractuelles, et après la mise en concession pour mieux gérer.

Depuis la fin des années 90, le paysage portuaire africain a considérablement changé, lorsque les reformes portuaires en Afrique sub-saharienne ont entrainé la participation accrue des entreprises du secteur privé et une diminution de celle des autorités portuaires, qui se sont retirées de l’implication direct dans les opérations de manutention, particulièrement en Afrique de l’Ouest et du Centre mais, dans une moindre mesure en Afrique de l’Est et Australe. Au milieu des années 2000, les reformes se sont accélérées et en quelques années, la plupart des terminaux à conteneurs ont été mis en concession auprès d’Opérateurs de Terminal à Conteneurs (OTC), qui ont lancé de grands programmes de réhabilitation et de développement des terminaux. Ces opérateurs et les autorités portuaires publiques ont investi dans des équipements de manutention modernes et des installations réaménagées, permettant une augmentation de la productivité et une réduction de la congestion.

Les concessions ont rapporté aux gouvernements des millions de dollars de recettes grâce aux tickets d'entrée, aux redevances annuelles et au volume traité par les concessionnaires. Les projets de nouveaux terminaux à développer devraient continuer à accroître la capacité à répondre à la demande future, malgré le ralentissement récent de la croissance du trafic des conteneurs qui a entraîné, pour certains de ces projets, la mise en suspens et / ou provoqué des difficultés  pour attirer des capitaux privés.

Malgré ces progrès, plusieurs défis subsistent et des avantages accrus pour la croissance économique pourraient être réalisés si les concessions des terminaux à conteneurs étaient mieux conçues, mieux gérées et mieux réglementées. La sensibilisation des décideurs portuaires est donc essentielle pour maximiser les bénéfices de la participation des OTC au financement et à la gestion des installations de conteneurs.

File Type: 
PDF
Date of Publication (Year): 
sep 2017
Author: 
Marc H. Juhel