Responsive image

Le défi de la sécurité routière en Afrique

Une crise de santé publique et une épidémie

La hausse du taux de détention de véhicules et l’urbanisation galopante expliquent l’augmentation du nombre d’accidents de la route en Afrique. Alors qu’il affiche le taux de motorisation le plus faible du monde, le continent détient le triste record de la mortalité sur les routes, avec 26,6 décès pour 100 000 habitants. Soit 650 décès quotidiens, dont pratiquement la moitié impliquent des usagers de la route vulnérables : piétons, cyclistes et motocyclistes. En plus de nuire au développement du continent, les accidents de la route et les blessures qu’ils provoquent ont des conséquences socioéconomiques qui fragilisent la survie de milliers de familles africaines

Le PIB est amputé de 3 %
dans la plupart des pays à cause des accidents de la route
650 personnes
perdent quotidiennement la vie sur les routes africaines
39 % des accidents de la route mortels
en Afrique impliquent des piétons

La réponse du SSATP

Améliorer la gestion de la sécurité routière

En partenariat avec la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, le SSATP a été l’un des principaux contributeurs à l’élaboration de la Charte africaine sur la sécurité routière, qui sous-tend la Décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020 et le Plan d’action associé, adoptés par les chefs d’État africains en 2012.

Convaincu de la nécessité de déployer des politiques et des stratégies efficaces de sécurité routière pour endiguer l’emballement macabre du nombre de tués et de blessés graves sur les routes, le SSATP aide ses pays membres à renforcer leurs capacités afin de pouvoir assurer une gestion et un suivi efficaces de la sécurité routière à l’échelon national. Son soutien aux demandes des pays membres s’articule autour de quatre grands axes :

  • Créer des agences chefs de file dédiées à la sécurité routière et renforcer les agences existantes.
  • Élaborer des stratégies, politiques et plans d’action efficaces en matière de sécurité routière, avec des objectifs associés à un calendrier précis.
  • Améliorer la qualité et la gestion des données sur la sécurité routière pour des interventions fondées sur des éléments factuels.
  • Intégrer la sécurité routière dans les initiatives portant sur les transports et les nouveaux projets d’aménagement routier.

Avec les ressources des gouvernements et des bailleurs de fond, le SSATP peut apporter une aide lors de la phase opérationnelle. Toutefois, le Programme a besoin de tisser d’étroites relations de collaboration et de partenariat avec les principaux acteurs pour faire concrètement progresser la sécurité routière en Afrique. Le Fonds mondial pour la sécurité routière (GRSF), la Fédération internationale de l’automobile (FIA), l’International Motor Vehicle Inspection Committee (CITA), Safer Africa et l’International Traffic Safety Data and Analysis Group (IRTAD) font ainsi partie de ses principaux partenaires techniques

Testimonial of Dr. Boboye Oyeyemi, Corps Marshal, Federal Road Safety Corps, Nigeria

 

Kamsar, prefecture of Boké, Guinea. Children drive their bike across the youth centre.

 

Vers un avenir plus sûr

Obtenir des résultats concrets

 

Stratégie pour la sécurité routière à Addis-Abeba : le SSATP a contribué à l’élaboration de la stratégie pour la sécurité routière de la ville d’Addis-Abeba, en Éthiopie, qui vise à réduire de moitié d’ici 2023 le nombre de morts et de blessés graves lors d’accidents de la route et, parallèlement, d’offrir à tous, à l’horizon 2030, des systèmes de transport sûrs, économiques, accessibles et durables. Les autorités municipales ont approuvé la stratégie en mars 2017 et désigné l’Addis Ababa Road Trafic Management Agency (AARTMA) comme l’agence chef de file chargée d’assurer sa mise en œuvre. Depuis deux ans, la courbe de croissance des accidents mortels s’est stabilisée, gardant le même qu’en 2017 et 2018.

Observatoire africain de la sécurité routière (ARSO) : au titre de son engagement à aider les pays membres de l’Union africaine à gérer et suivre leurs progrès en vue de la réalisation des objectifs de la Décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020, le SSATP s’est employé, avec des partenaires clés, à créer l’ARSO. L’observatoire a pour mission de susciter une coopération nationale, internationale et continentale afin de produire un solide corpus de données sur la sécurité routière pouvant être exploitées pour suivre les progrès de l’Afrique sur ce front et peser sur l’élaboration des politiques

Publication phare

Le document de travail intitulé « La gestion de la sécurité routière en Afrique : Un cadre de gestion pour les agences nationales chefs de file » a pour objet d’aider les pays et les communautés économiques régionales à identifier les importantes lacunes en termes de capacités de gestion de la sécurité routière et proposer des solutions pour y remédier.

Une source de connaissances fiable

Tirer les enseignements empiriques et les bonnes pratiques

Parmi ses principaux objectifs, le SSATP entend renforcer les capacités d’un pays à affronter dans toute sa complexité le défi de la sécurité routière. Pour ce faire, il organise le partage de connaissances, d’expériences et de bonnes pratiques à travers ses publications, ses ateliers et ses communautés de pratique.

Le SSATP a récemment conçu et lancé le Programme des leaders de la sécurité routière en Afrique dans le but de renforcer les compétences et les capacités des organismes multisectoriels impliqués dans la gestion de la sécurité routière. Ce programme approfondi rassemble des hauts responsables du gouvernement, des fonctionnaires haut placés dans les organismes de transport et de santé et d’autres parties prenantes pour :

  • Accroître la sensibilisation au défi de la sécurité routière et à la nécessité de trouver des champions de cette cause au niveau national.
  • Renforcer les capacités d’initiative dans la planification, la mise en œuvre, la gestion et l’opérationnalisation des politiques en matière de sécurité routière.

Constituer un réseau de chefs de file et de partenaires de la sécurité routière pour le partage des meilleures pratiques et des enseignements

Comment intégrer la sécurité routière dans les projets de corridors régionaux

Cette publication SSATP préparée conjointement avec la Banque mondiale, est avant tout un guide de…

Questionnaire 2005 du SSATP sur la sécurité routière

Termes de référence - Questionnaire 2005 du SSATP sur la sécurité routière

Actualités et Événements

Addis Abeba
Faire circuler les gens en sécurité dans les villes: Conférence internationale GRSP/SSATP à Addis…

September 04, 2013 

L'amélioration des systèmes de gestion des données et la promotion d'interventions efficaces en faveur de la sécurité des piétons dans les villes sont deux étapes essentielles qui requièrent une…

Johannesburg
Forum des transports routiers en Afrique: Programme de sécurité routière du SSATP

April 17, 2013 

Lors du Forum africain sur le transport routier qui s'est tenu les 17 et 18 avril 2013 à Johannesburg, en Afrique du Sud, Justin Runji a présenté le travail du SSATP sur la sécurité routière. Le…

Addis Abeba
Étapes vers les cinq piliers de la sécurité routière

November 19, 2012 

Le programme de sécurité routière du SSATP a organisé l'atelier intitulé "Étapes vers les cinq piliers de la sécurité routière" le 19 novembre 2012 à Addis-Abeba, en Éthiopie. L'atelier a porté sur…