Le défi de la connectivité en Afrique

Des petites économies morcelées

Même si la situation s’est légèrement améliorée au cours des dix dernières années, l’Afrique reste un territoire fragmenté. Les mouvements transfrontaliers sont pénalisés par la longueur des délais et la lourdeur des procédures aux frontières, le caractère arbitraire des tarifs de transit, les restrictions de circulation et les problèmes de sécurité pour les usagers. Résultat, le transport intrarégional et international est onéreux, aléatoire et lent, ce qui rejaillit sur les échanges commerciaux. Pour les 16 pays d’Afrique enclavés, où le prix du transport représente entre 15 et 20 % du coût des importations, la situation est d’autant plus déplorable. Une baisse du prix des transports pourrait entraîner une hausse des échanges allant jusqu’à 25 %.

40 % du prix final des produits
in Africa is due to high transport costs
Le commerce intra-africain ne représente que 15 % des échanges,
contre 61 % en Asie et 67 % en Europe
56 % au-dessus de la moyenne mondiale :
le coût de l’importation d’un conteneur en Afrique
Responsive image
Testimonial of Mr. Emmanuel Gouali Yoro Cabinet Director, Department of Community Territorial Administration and Transport (DATC), West African Economic and Monetary Union (UEMOA)

 

La réponse du SSATP

Promouvoir l’intégration, la connectivité et la cohésion

Les pays africains sont encore loin d’avoir saisi les incroyables opportunités socioéconomiques qui découleraient d’une amélioration de l’intégration économique et du renforcement des échanges transfrontaliers. Conscient qu’un système de transport efficace est l’un des leviers de l’accélération de la croissance économique et du développement, le SSATP facilite les réformes dans le domaine du commerce et du transport avec, pour objectif ultime, d’améliorer l’accès aux biens et aux services et, ce faisant, de rapprocher les communautés africaines des marchés nationaux et internationaux. En totale cohérence avec le programme d’intégration régionale de l’Union africaine, le SSATP articule son soutien autour de quatre grands axes :

  • Promouvoir l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et de stratégies efficaces pour le développement d’axes de transport au niveau national et régional, y compris le développement intégré des corridors et les mécanismes de suivi basé sur les performances en appui à des décisions informées.
  • Renforcer les capacités institutionnelles des communautés économiques régionales, des autorités responsables des corridors et des organismes nationaux afin de garantir un dialogue inclusif autour des politiques d’intégration régionale.
  • Faciliter la coopération entre institutions régionales et plaider pour des réformes à l’échelle continentale à travers le comité de coordination des transports des communautés économiques régionales (CCT-CER).
  • Promouvoir des services logistiques efficaces en accompagnant les communautés économiques régionales et les pays africains lors de la mise en place de cadres juridiques et réglementaires visant à optimiser la performance des acteurs du transport et des opérateurs logistiques. 

Au cœur des activités du programme, la conduite d’évaluations et d’études  de cas, le renforcement des capacités en fonction des besoins des parties prenantes, la diffusion des meilleures pratiques et les actions de sensibilisation à l’application des connaissances

Vers une Afrique intégrée

Obtenir des résultats concrets

Renforcement des capacités des autorités portuaires régionales : en concertation avec leurs associations respectives de gestion portuaire, le SSATP a soutenu une quarantaine de ports en Afrique de l’Est, de l’Ouest et centrale. Son Guide pratique pour la mise en concession des terminaux à conteneurs a permis d’améliorer la compréhension, par les décideurs et les autorités portuaires, des grands enjeux de la définition et de la gestion du processus de mise en concession des terminaux à conteneurs dans le but de maximiser les retombées économiques pour les pays concernés.

Amélioration de la performance des corridors grâce aux mégadonnées : collaborant avec les institutions de gestion des corridors en Afrique orientale et australe et avec la Fédération des associations de transports routiers de l’Afrique de l’Est et australe (FESARTA), le SSATP a conçu un système de suivi des camions sur le web (TMS) afin d’analyser les temps de franchissement des frontières et les temps de parcours, à partir des données GPS tirées des systèmes de gestion des flottes et de traçabilité douanière. Aujourd’hui, le TMS intègre 42 postes-frontières et 50 itinéraires en Afrique de l’Est et australe et envisage d’étendre sa couverture.

workers at port container terminal in Mauritius

Publication phare

Le document de travail intitulé « Le transport routier en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale » met en lumière les inefficacités du transport routier dans la région et propose un cadre analytique pour évaluer les réformes envisagées, en insistant sur l’économie politique et la faisabilité des mesures

Une référence pour comprendre le secteur des transports

Renforcement des capacités institutionnelles

Au titre de son programme axé sur les connaissances, le SSATP s’emploie à renforcer les capacités des communautés économiques régionales, des autorités de gestion des corridors, des organismes nationaux et des prestataires logistiques régionaux : il met à leur disposition les outils nécessaires pour suivre et comprendre les causes profondes du manque de performance des axes de transport régionaux.

En étroite coopération avec le comité de coordination des transports des communautés économiques régionales (CCT-CER), le SSATP entend veiller au déploiement de politiques de transport judicieuses et garantir leur harmonisation à l’échelon continental, régional et national. Réunissant les principales parties prenantes de la facilitation des échanges en Afrique, le CCT-CER s’impose comme un forum incontournable de partage d’expériences et de bonnes pratiques mais aussi de coordination efficace des programmes et des activités sur le terrain.

Le SSATP produit régulièrement des publications qui rendent compte des travaux entrepris en collaboration avec les pays membres, mettent en avant les recommandations, les bonnes pratiques et les enseignements et enrichissent le corpus de connaissances sur le secteur des transports

Le transport routier en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale

Les pays enclavés d’Afrique de l’Ouest et Centrale sont caractérisés par d'importants déséquilibres…

Les instruments juridiques internationaux de facilitation du transport et du commerce en Afrique

Les infrastructures de transport demeurent essentielles dans l’optique d’une croissance inclusive…

Observatoires des transports sur les corridors : Guide pratique

De plus en plus, les systèmes de logistique reposent sur l’échange d’informations entre opérateurs…

Actualités et Événements

ATELIER TRANSIT EN AFRIQUE DE L’OUEST ET DU CENTRE SSATP – OMD – IRU – OCAL

April 11, 2018 

Grace à ses interventions sur bien des corridors en Afrique, le SSATP a eu le privilège de constater la diversité des approches et solutions développées pour améliorer les performances des corridors…

Abidjan
Réunion du REC-TCC à Abidjan co-organisée par l'ACMA

November 21, 2016 

Le Comité de coordination des transports des communautés économiques régionales (CCT-CER), facilité par le SSATP, est le principal forum offrant à la communauté de l'intégration régionale et de la…

Siège du PNUE, Nairobi
Réunion du Comité de coordination des transports des communautés économiques régionales (CCT-CER)

October 27, 2014 

L'intégration, la connectivité et la cohésion ont été identifiées comme l'un des domaines prioritaires du SSATP lors de son troisième plan de développement (DP3 2014-2018). Les objectifs du SSATP…